Cons Finés : Jour 7

03h15 du matin ( jour 8 ) c’est l’heure à laquelle j’écris ces lignes.
Lorsqu’il fait froid, c’est là que les étoiles sont le plus visibles.
Je viens de rentrer à la maison, il fait un froid de canard dehors, 2° indique le thermomètre. Le le ciel est bien dégagé. J’ai été faire un tour sur la terrasse pour faire quelques photos. J’espère ne pas m’endormir avant d’avoir finis de rédiger cet article, sinon ça sera pour demain matin !

— On revient au Jour 7.

Réveil.

Franchement je ne me souviens plus de ma nuit et puis au final on s’en fou un peu. J’ai toujours mal aux côtes, et ne dors pas hyper bien. Qu’est-ce que j’ai fait ce matin déjà ?? Je crois que j’ai du taper l’article de la veille… Oui ça doit être ça. Je me suis levé tôt pour le finir je m’en souviens.

Mateo débarque dans la cuisine, on discute de notre journée, de ce qu’on va faire. La météo commence à se dégrader. Mais elle sera sympa et attendra qu’on ait finis notre Live Instagram pour se mettre à pleuvoir. Petit live d’une heure, pas mal d’interactions, on parle de photos et de montagne : c’est cool ça nous rappelle plein de bons souvenirs et on en profite pour glisser deux trois anecdotes au passage. Live terminé, on rentre se réchauffer dans la maison. Les températures ont dramatiquement chutées : Il doit faire max 8°C…

Petit check météo dans le canapé, on suit ça de près : peut être de la neige … Chacun dit la sienne en fait. Les météorologues, confinés surement eux aussi, sont aussi précis que d’habitude concernant la météo insulaire. C’est à dire : pas du tout.

Banditu est là lui aussi, il tente de nous convaincre de jouer avec lui. Ce matin son copain Max n’était pas dehors, et comme il se met à pleuvoir, c’est vers nous qu’il se tourne. Craquant quand il pose sa balle sur le canapé et me regarde en gémissant… Une oreille levée, et l’autre qui pendouille. Il à toujours eu les oreilles comme ça, une oui, l’autre non. Sa marque de fabrique. Je lui lance quelques fois la balle, mais suis trop occupé à répondre au personnes qui nous envoient des messages sur Insta…

Une fois tout ça terminé, je joue un peu avec lui, il est aux alentours de 13H00 lorsqu’on se décide enfin à bouger faire les courses. On prépare nos attestations, ça y est il pleut dehors, et au moment de quitter les lieux, il y en a un qui l’à vraiment mauvaise de quitter son panier tout chaud …

Les yeux plissés, les oreilles courbées, Banditu n’est pas content … Direction Cozzano, avec une halte a Guitera pour acheter des cigarettes.

 

Les courses.

Station essence de Guitera fermée. Pas de clopes. Donc je vais être obligé de me taper les cigarettes roulées de Mateo pendant encore au moins 24h. Je suis pas content à mon tour.

Arrivée au Spar de Cozzano, malgré le fait que Google indique “ouvert jusqu’à 20h” : Spar fermé. Il ouvre en fait à 15h nous indique quelqu’un. Il est 14H00. Pas envie d’attendre, on va au proxy. Il nous manquera finalement quelques trucs sur la liste de course, mais on s’en fiche, ça nous fera un prétexte pour revenir.

15H00 On repasse devant la station de Guitera pour les cigarettes, je jette un oeil, on sait jamais. Fermée.

15H30, arrivée a Zevaco. Petit arrêt chez Pierre qui nous laisse une de ses guitares, de quoi occuper nos journée ! Merci Pierre. On laisse les courses dans la voiture, corona virus oblige. On prend soin quand même d’embarquer le camembert qu’on vient d’acheter, une boite de haribos, et du nutella. Le tout passé à l’alcool 90°C avant utilisation.

Le Repas.

Avec un grand R. En entrée : camembert au four. En plat, truites du ruisseau d’à côté pêchées par Jo. ( Merci Joseph, on s’est régalé ). En dessert, bananes flambées au Pastis. ( Il nous manquait celui là tient ! ).
C’était vraiment pas bon du tout en tout cas… On sort de table à 17H.

 

 

On décide de jouer un peu de musique, ça dure 4 heures. Le temps est vite passé. Toujours pas faim, on regarde un film.
K-Pax. Très bon film. J’aime beaucoup. Un peu science fiction, très bonne intrigue, c’est simple, beau et bien construit. Je recommande.

Minuit / Une heure du matin, fin du film. On discute, Et on sort fumer une cigarette avant d’aller dormir.  Et là, surprise, les réverbères sont éteints car il est tard, et grâce au froid (2°C) les étoiles illuminent le ciel au dessus de nos têtes. Un vent glacial souffle à plus de 60 à l’heure, mais on se dégonfle pas, je rentre chercher l’appareil.

 

Après quoi, je rentre les retoucher un peu, histoire de pas vous servir quelque chose de brut. Soit dit au passage, quelle angoisse de bosser des photos sur un 13 pouces, et un MAC en plus… Mon dieu, mon PC avec mes 3 écrans et la fibre commencent à me manquer …
Après quoi je rédige cet article que vous avez eu le courage de lire, malgré toutes les fautes d’orthographe qu’il peut contenir … Sur le lit, avec Banditu à mes pieds.

Il me tarde de le finir pour me coucher.
Il est finis, je dois maintenant mettre les photos sur Insta, et préparer la story.
03H00 plus que quelques minutes et je pourrai enfin dormir !

Bonne nuit !

François Menassé
François Menassé
error: Dans un soucis de protection de nos données, cette action n'est pas possible. Merci de votre compréhension