Cons Finés : Jour 9

Le réveil.

Debout 08h00 Banditu est de moins en moins casse pieds le matin, il ne me réveille plus à 06h00.
Il est encore venu se jeter sur mes côtes dans la nuit, donc réveil en douleur.

Il est debout, scotché devant la porte, la tête en arrière, braqué sur moi, il me regarde avec des yeux ronds : il veut sortir. Mais j’ai pas du tout envie de sortir du lit là … Je trouve finalement la force pour me lever et lui ouvrir, je prends soin d’enfiler mes magnifiques pantoufles et de me faire chauffer un café aussi, pour aller le boire dehors.

A peine j’ouvre la porte que je pressens le truc : il est en train de neiger. C’est pas la tempête mais ça fait tellement plaisir de voir tous ces petits flocons blancs tomber ! Mateo dors encore, je fume ma cigarette et bois mon café chaud sur la terrasse, heureux comme tout de voir enfin tomber la neige… On à pas eu d’hiver, et notre printemps lui, est complètement déréglé. Dire qu’on buvait des coups en shorts sur cette terrasse il y à 3 jours … Arrêtez de déconner ceux qui s’occupent de la météo merci.

Le début de matinée se passe, Matéo se lève. La neige s’est arrêtée. Il fait toujours mauvais. Je rentre préparer une deuxième tournée de café pour nous deux cette fois-ci. Rebelotte : clope café terrasse en pantoufle. Sauf que là ça commence vraiment à tomber ! Des flocons beaucoup plus gros que tout à l’heure. Banditu est au paradis, il n’a jamais vu la neige “tomber”. Il aime beaucoup la neige, comme son maitre ! Quand je l’emmène en sortie et qu’il y a de la neige, il se rue dedans à chaque fois, et courre comme un timbré dedans. Il la mord “beurk c’est froid” il la recrache. Mais il n’a jamais vu des flocons de neige tomber comme ça du ciel ! C’est le paradis pour lui qui adore jouer, il saute dans tous les sens, décochant des coups de mâchoire à droite et a gauche pour tenter de les saisir en plein vol. Il à du faire ça pendant environ les deux prochaines heures …

 

Mateo est au téléphone de son côté, je décide de lancer un “live” Instagram pour partager ce bonheur avec notre communauté.

Je lance le live, ça se remplis vite, et plus que d’habitude. Je ne parle pas, c’est pas le but. Juste filmer la neige qui tombe, et banditu qui s’éclate. Environ une dizaine de minutes s’écoulent comme ça, ou je réponds juste aux demandes de certains qui nous demandent “ou êtes vous ? ” ou bien “C’est magnifique merci !” et puis en l’espace d’une minute, le gros nuage noir au dessus de nous s’est totalement évanoui. C’est un grand ciel bleu qui le remplace désormais. Mais il continue de neiger ! Mateo finis son coup de fil et me rejoins. En plaisantant à moitié : “On s’en sert un ?” Un pastis, au soleil, avec la neige qui tombe encore ? Impossible de refuser. On est toujours en direct, il part chercher le nécessaire à apéro. Deux verres, de l’eau, la bouteille de pastis, sans oublier la grenadine pour faire des tomates. ( Pastis + Grenadine).

Alors on s’installe sur notre habituelle table en bois, le soleil tape, il y a 20 minutes il faisait 5°C, il fait maintenant 15°C. Le soleil chauffe beaucoup, c’est agréable et surtout inédit car la neige tombe encore.

12h13.
Le temps de déguster ce pastis qu’il se remet à neiger fort, le ciel s’obscurcit de nouveau, le froid revient, mais on ne démords pas. On tient le coup. Raph sur le live nous avait dit : “A 12h15 nouvelle averse”. Chapeau.

Mimi passe et nous dépose un figatellu.
On échange quelques mots, on le remercie. C’est adorable de sa part. Tous les jours il passe le matin quand nous sommes au café pour nous déposer soit de la charcuterie, soit de la terrine, des côtes, des pieds de porcs, bref. Un régal à chaque fois …
On vous met son numéro si vous en voulez ! 04 95 24 45 72 😉

Merci Mimi !

 

De nouveau le soleil, bon bah tant qu’on y est, on a qu’à se faire griller le figatellu au feu de bois ! le temps de préparer le feu, et faire cuire le pain, et de finir l’apéro que la neige se remet à tomber. On mangera sous la neige ! Trois jours qu’on sort pas le maison, on va pas se laisser faire par trois flocons ! On tiendra jusqu’au café !

En entrée ça sera terrine de porc à la Pietra, en plat : Figatellu grillé au feu, et plat de résistance : pieds de porc.

Banditu voit toute cette viande devant lui, il renifle et se lèche les babines et scrutant attentivement au cas ou une miette viendrai à tomber …

Bon, une fois le repas terminé, autant vous le dire de suite : on a fait une sieste d’anthologie. Mateo au premier m’entendait ronfler un étage en dessous … Sieste pour Banditu qui à bien mangé lui aussi :  lorsque je fais de bons repas, j’ai pour habitude de lui garder une petite portion de tout ce qui se trouve dans mon assiette pour lui faire gouter…

L’après midi.

Ou plutôt la fin d’après midi. Car on a mangé à 13h30, et on se réveille de la sieste aux alentours de 16H30.

Le temps est toujours mitigé, soleil, couvert soleil … On a un peu froid. ” Une douche chaude, rien de mieux”. ” Ah ouais ? Et les bains ?”

Nous partons aux bains de Guitera. 10 minutes de voiture à peine et nous y voilà. Comme à chaque fois, on descends sans savoir si on pourra s’y baigner. La règle si il y a des gens : demi tour et on rentre : On approche personne, virus oblige.

Il n’y a personne. A part le soleil qui vient nous saluer. On enlève nos vêtements, on se gèle bien comme il faut. Il doit pas faire plus de 3-4°C max.  Ce qui à pour effet de créer encore plus de vapeur d’eau dans ce bain d’eau sulfureuse à plus de 45°C.

Mateo rentre le premier, moi je décide de faire quelques photos tellement c’est magnifique. Je sors mon appareil, clic ” Pas de carte SD”. Dégoutté, la lumière était hallucinante, mais j’ai oublié la carte à la maison. Je dégaine mon téléphone, et bon, malgré tout ça sort pas trop mal.

 

Banditu s’est fait un nouveau copain.

L’eau est vraiment bouillante …

On profite des derniers rayon du soleil avant de se rhabiller, direction la maison !

 

Ce soir ça sera soirée au coin du feu, guitare et chants avec les voisins. Du coup on a zappé le discours de Macron. Pas grave je regarderai le replay demain.
Jean Max débarque avec des beignets au pomme fait par sa mère, délicieux … Pierre prends soin de ramener un capo pour la guitare et jo emmène des bières. La neige encore mettra fin à notre soirée, elle tombe encore plus que ce matin.

On rentre, on regarde deux épisodes de “Rick & Morty” avec Mateo, je met le drone en charge. On sait jamais, on aura peut être une surprise demain matin.

Bonne nuit 🙂

 

François Menassé
François Menassé
error: Dans un soucis de protection de nos données, cette action n'est pas possible. Merci de votre compréhension